Les éléphants d’Afrique connaissent un baby-boom: quel est le rapport avec la p аndémie?

La pаndémie a été un moment idéal pour les éléphants et les autres animaux sauvages des parcs nationaux du Kenya. L’absence de touristes a permis à ces animaux de se reproduire plus rapidement.

Lorsque la pandémie a frappé, les pays ont fermé leurs frontières et le tourisme a beaucoup régressé. Cependant, la nature a dit « merci » aux gens pendant cette période, car la pression sur l’écologie, la flore et la faune était moindre.

Les éléphants ont commencé à se reproduire

Le ministère du Tourisme et de la Faune du Kenya, en collaboration avec le service local de la faune, a effectué un « recensement de la population ». Ils ont compté le nombre d’animaux lors du premier recensement national de la faune.

Il s’est avéré que plus de 200 éléphants sont nés au Kenya en 2020.

Le réapprovisionnement a également eu lieu à la célèbre ferme de girafes Giraffe Manor, au Kenya. Ici, 5 bébés sont nés pendant la période d’isolement. Tout cela grâce au fait que les animaux ne sont pas dérangés.

Dans cette atmosphère calme, les femelles sont plus à même de concevoir et de porter une progéniture.

Les touristes viennent voir les Big Five

Les pays africains comme le Kenya, la Tanzanie, la Namibie et d’autres sont des destinations populaires pour les safaris. Voir les « cinq grands »: lion, rhinocéros, léopard, éléphant et buffle est considéré comme une réussite lors d’un safari.

Le recensement montre que la population d’éléphants au Kenya a augmenté de 12 %. Cela est dû à une diminution du flux de touristes ainsi qu’aux mesures anti-braconnage.

Aime ce poste? S'il vous plait partagez avec vos amis:
The best pause online