Des scientifiques trouvent des doigts dans un poisson vieux de 380 millions d’années

Oui, c’est vrai que les scientifiques trouvent des doigts dans un poisson vieux de 380 millions d’années.

Des paléontologues canadiens ont fait l’étonnante découverte d’un poisson ancien dont les phalanges des doigts ont é té préservées.

Des fossiles d’un poisson appartenant à l’espèce Elpistostege watsoni ont é té découverts dans le parc national de Migu asha, dans la province du Québec, au Canada.

Bien que le squelette soit mal conservé, nous avons pu l’assembler à partir de 22 petites pièces. Cependant, c’est de loin le squelette le plus complet d’E. watsoni, – écrivent les scientifiques.

Selon la reconstitution, le poisson mesurait environ 1,57 m de long.

Les spécialistes ont étudié avec un intérêt particulier les nageoires pectorales des poissons, car elles contenaient probablement des structures qui ont précédé les doigts et les mains des vertébrés.

C’est-à-dire qu’ils contiennent les rudiments d’un avant-bras, de mains et de doigts. Les structures préservées dans la nageoire rappelaient aux scientifiques les phalanges des doigts qui sont présentes chez la plupart des animaux.

La reconstruction a montré que E. watsoni avait cinq doigts, deux avec deux phalanges et trois avec une seule.

Les fossiles de ce poisson montrent que les mains des vertébrés, dont l’homme, ont commencé à se former au début du Dévonien supérieur, il y a plus de 380 millions d’années.

Ils étai ent probablement à l’origine intégrés dans les nageoires d’organismes marins.

Aime ce poste? S'il vous plait partagez avec vos amis:
The best pause online
error: Le texte est protégé !!