Des oursons d’Estonie arrivent dans une ferme lettone

Deux jeunes ours près de la frontière estonienne ont un comportement suspicieux et peuvent représenter un danger pour les humains

Les habitants d’une petite ville du nord de Vidzeme, à la frontière avec l’Estonie, ont rencontré deux ours adolescents: les animaux se sont comportés tout à fait pacifique, ils mangeaient des prunes dans une ferme et n’ont pas du tout été inquiétés par des tirs en l’air.

Les ours n’ont pas été effra yés, d’ailleurs, ils sont bientôt revenus dans les cours locales et ont grimpé dans la poubelle devant la maison de Kalninsh. Leur comportement audacieux suscite des inquiétudes légitimes : que va-t-il se passer ensuite et pourquoi ces animaux sont-ils si peu craintifs ?

Si les Estoniens n’apportent pas leur aide, il faudra prendre la décision de tuer les oursons. Les ours sont des espèces particulièrement protégées en Lettonie, et leur chasse est interdite, mais selon M. Strode, il se peut que les ours doivent être chassés à titre exceptionnel afin d’assurer leur sécurité.

Ces dernières années, l’Estonie a pris des mesures délibérées pour augmenter la population d’ours bruns. Par conséquent, ils se sont entassés sur le territoire estonien et sont venus en Lettonie. Cependant, les ours ne se limitent pas au territoire situé près des frontières de la Lettonie, mais s’enfoncent plus profondément dans le pays et s’installent dans de nouveaux habitats.

Janis Ozolins, chercheur principal de l’Institut forestier letton, explique qu’au cours des dernières années, la population d’ours en Lettonie a considérablement augmenté. Alors qu’auparavant, le nombre d’ours était de 10 à 15, il est aujourd’hui compris entre 32 et 60. Cependant, selon lui, ces ours sont locaux et ne viennent pas d’Estonie ou de Russie, comme le prouve leur ADN.

Aime ce poste? S'il vous plait partagez avec vos amis:
The best pause online