Brigitte Bardot et son extrême timidité

Elle parle de son extrême timidité.

Elle dit: « Au début, j’aimais que les gens parlent de moi, mais très vite, cela m’a ennui. Pendant les 20 ans où j’ai joué dans des films, chaque fois que le tournage commençait, je faisais une crise d’herpès. »

Bardot a parlé d’hommes qui « ne savaient pas comment séparer l’amour qu’ils ressentaient pour moi de ce que je représentais aux yeux ».

Elle a dit que les photographes la traquaient, leurs appareils surgissant de derrière un buisson ou une poubelle. « Je pouvais sentir leur présence, leur observation », a-t-elle dit.

Elle rêve d’une vie dans un anonymat presque complet. « Je ne sais pas ce que cela signifie de s’asseoir tranquillement dans un bistrot, sur une terrasse ou au théâtre sans être abordé par quelqu’un », dit-elle.

« Les gens vont venir me voir. Ils vont regarder ce que mange Brigitte Bardot, comment elle tient sa fourchette. Ils demanderont une énième photo.

Je n’ai jamais refusé. Mais je ne supporte toujours pas d’être regardée. Certaines personnes… veulent m’embrasser, me toucher ».

« D’une certaine manière, l’humanité reste comme un animal. Elle fonctionne comme un troupeau. L’homme est fondamentalement égoïste, et la plupart des gens ne réagissent à une cause que si elle les touche directement. »

Aime ce poste? S'il vous plait partagez avec vos amis:
The best pause online
error: Le texte est protégé !!